Sécheresse et état du plan d’eau du Val d’Auron

La sécheresse exceptionnelle de cette année entraine un niveau d’eau exceptionnellement bas du Lac, il reste environ à ce jour 17 septembre 7 hectares d’eau pour 80 hectares à son niveau normal. Voici le lien suivant pour visionner une vidéo aérienne du lac: https://youtu.be/DIx7WLkFfYk

A ce jour une mortalité de poissons (environ 300kg estimés) brèmes, carpes et silures a été constatée uniquement dans une poche d’eau située derrière l’ile coté centre équestre, les poissons ont été piégés dans cette poche lors de la baisse du lac et les conditions d’intervention sont très compliquées compte tenu du niveau de vase.

Au niveau de la tête de lac, pas de mortalité significative constatée (un contrôle effectué le 16 septembre a relevé comme mortalité 3 brèmes de moins d’1kg, une carpe estimée à 7kg, 3 petits poissons chats et 2 gardons, peut être des poissons pris et remis à l’eau?)

Sur les réseaux sociaux bons nombres de messages circulent sur l’inaction de l’AAPPMA, la Fédération de pêche du Cher, la ville de Bourges… …

Certains derrière leur ordinateur préconisent une pêche de sauvegarde électrique (techniquement impossible dans la configuration du lac) et au filet. Cette dernière solution n’est pas viable à ce jour. On estime à environ 25 tonnes minimum de poissons à traiter, cela ne peut être fait que par des professionnels (pisciculteurs) avec autorisation de la Fédération de pêche, hors ces mêmes professionnels ne souhaitent pas intervenir et estiment, si on intervient à cette époque et dans la configuration du plan d’eau, une mortalité d’environ 80% des populations  de poissons….

Certains préconisent également de « boucher » la sortie d’eau réglementaire du lac, le lac étant construit par barrage d’une rivière, la réglementation impose un débit minimal d’alimentation de la rivière sous le lac, une concertation est en cours, mais la mairie de Bourges précise quelle n’a pas la main sur la libre circulation de l’eau (la mairie confirme que la réglementation précise en période de sécheresse de rejeter autant d’eau qu’il en arrive en amont), à ce jour, l’Auron coule toujours un peu à l’alimentation du lac, reste à savoir le débit d’entrée par rapport au débit de sortie? A l’heure des comptes, si des dizaines de tonnes poissons meurent il faudra tout de même que la mairie de Bourges et les services de l’état concernés assument leur responsabilité sur la gestion de l’entrée et sortie d’eau du plan d’eau pendant cette période de crise… Le Martin Pêcheur n’a aucun pouvoir de décision sur la circulation de l’eau.

Interdiction de la pêche au lac, certains également s’insurgent depuis de nombreuses contre le fait que la pêche est toujours autorisée, l’AAPPMA assume ce fait de maintenir l’autorisation de la pêche. En effet actuellement, mi septembre, le niveau de l’eau toujours existant ne permet pas les « harponnages caractérisés » et la pression de pêche est pour le moment très faible, quelques pêcheurs seulement, un contrôle les 16 et 17 septembre n’ont dénombrés que 2 pêcheurs chaque jour sans utilisation excessive d’amorce. L’AAPPMA souhaite toujours permettre, aux pêcheurs titulaires de cartes de pêche (d’un montant non négligeable pour un budget) et respectant la réglementation  d’assouvir leur passion le plus longtemps possible, les conditions de pêche cette années 2019 ayant été suffisamment difficiles sur les parcours du Cher (prolifération des herbes aquatiques, niveau des eaux….)

Non respect de la réglementation sur les horaires de pêche, au bord du lac, un contrôle effectué le 16/09/19 par 2 gardes de l’AAPPMA et le vice président n’a pas permis de constater d’infractions de pêche de nuit, seuls 2 pêcheurs ont été contrôlés sans cartes de pêche avant l’heure de fermeture légale, ce sont des récidivistes, des PV ont été dressés, reste à savoir la suite donnée à ces PV par la justice…………Lors d’un autre contrôle effectué le 18/09 à 22 heures aucun pêcheur sur le lac. Nous allons accentuer les contrôles et en particulier de nuit durant la période.

En conclusion

Nous tiendrons informé nos pêcheurs de l’évolution de la situation du lac, que nous suivons au jour le jour, nous assumons le fait de ne pas faire de pêche de sauvegarde en accord avec la Fédération du Cher, compte tenu des risques pour les poissons. Nous assumons également le fait de maintenir l’ouverture de la pêche pour le moment dans l’intérêt des possesseurs de carte de pêche, toutefois si la situation dégénère à cause de pêcheurs peu scrupuleux nous demanderons une interdiction totale de la pêche dans les tous prochains jours.

Nous sommes à votre disposition pour tout échange sur le sujet et espérons comme vous l’arrivée salvateur de pluies significatives.

Nous avons également questionné la mairie pour les dispositions envisagées pour traiter les dizaines de tonnes de poissons morts en cas de catastrophe toujours possible en fonction de l’évolution de la sécheresse dans les jours à venir. Pas de réponse claire sur le sujet….

Articles Récents
Contactez-nous

Nous ne sommes pas en ce moment. Vous pouvez nous envoyer un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Not readable? Change text.